La Pampa

La Pampa (“plaine” en langue quechua) est une vaste plaine herbeuse, dépourvue d’arbres, qui couvre une partie de l’Argentine dont elle a fait la richesse grâce à son formidable potentiel pour l’agriculture et l’élevage.

La Pampa s'étant de Bahia Blanca au nord jusqu'à la Patagonie au sud.

La Pampa s'étant de Bahia Blanca au nord jusqu'à la Patagonie au sud.

Le climat y est ainsi subtropical, avec des précipitations importantes tout au long de l’année (600 à 1200 mm) et un été particulièrement pluvieux. Ces grandes quantités de pluie laisse place à une herbe grasse idéale pour les bovins et les ovins, et sont propices aux grandes cultures de blé, surtout dans le nord de cette région. En effet, la Pampa est divisée en deux : au nord de Bahia Blanca, une pampa humide, et au sud, une pampa sèche qui s’étend jusqu’à la Patagonie et qui est particulièrement appréciée pour l’élevage de moutons.

L’histoire de l’Argentine a commencé là, au milieu de la plaine, lorsque les conquérants au XVIe siècle ont peuplé la Pampa de bovins et de chevaux qui se sont rapidement multipliés. Par la suite, il a fallu clôturer ce vaste espace pour attraper et garder ces bêtes précieuses sur lesquelles reposaient une économie exportatrice de peaux et de viande. Ce fut le travail du gaucho, cette figure typique argentine, équivalent latin du cow-boy américain. La Pampa est ainsi devenue le grenier à blé et la réserve de viande de Buenos Aires, la capitale du tango qui a imprimé sa marque jusque sur cet espace aux dimensions fascinantes.

Il ne faudrait pas croire que la Pampa soit totalement dominée par l’homme. L’amoureux de la nature peut ainsi y trouver de nombreuses espèces animales, pour beaucoup réfugiées sous terre ou dans les airs. On peut ainsi y observer des animaux typiques d’Amérique du Sud et même spécifiques à la Pampa, comme le nandou, cet oiseau au magnifique plumage, ou encore des guanacos, des ongulés apparentés aux lamas ; ou encore un étonnant hibou qui fait son nid à même le sol. Il y a donc beaucoup à découvrir de la Pampa, partagée entre nature et culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *