Tango

Le tango est une danse qui est de nos jours devenue populaire, elle nous vient d’Amérique latine et de la ville de Buenos Aires. Le tango “rioplatenze” englobe trois formes de genre musical : tangos, milongas, et valses.

C’est une danse qui nous vient des peuples noir d’Amérique latine. Elle est issue de l’esclavage. Les musiques et les rythmes de ces peuplades ont été la source de la naissance du tango. Autrefois cette danse n’avait rien d’une oeuvre musicale ou d’une danse bien déterminée. Elle permettait seulement, de par la musique et les gestuelles très diverses, de donner au peuple noir une certaine façon de s’exprimer et de se divertir. Il est fortement probable que le tango vienne de l’Argentine et en particulier de la ville de Buenos Aires car les premiers chanteurs et compositeurs viennent et sont encore aujourd’hui en Argentine.

Le tango a fait son apparition dans les bals. Il rassemble deux personnes qui doivent se confondre l’un dans l’autre, les pas s’improvisent sur l’instant même et les deux partenaires placés côte à côte doivent être en harmonie parfaite. Généralement, l’homme conduit la danse et la femme suit en se laissant aller au rythme de son partenaire sans chercher à vouloir imposer son pas. Le tango se danse sur une mesure à deux ou quatre temps très rythmée, parfois différentes selon les époques et selon les orchestres.

Le tango argentin s'effectue sur le ressenti des danseurs.

Le tango argentin s'effectue sur le ressenti des danseurs.

Il y a une opposition entre le “rioplatense” et le tango de salon qui lui est constitué de figures types, sur des pas de marche, des pas avant et arrière, des carrés et des pivotements. Le tango argentin est une danse qui s’effectue sur le ressenti des danseurs.

Cette danse commence par un pas de marche, les danseurs martèlent ce début de figure en marquant celui-ci au début de la mesure, le pas de base dit ‘solida” est enseigné aux débutants mais rarement pratiqué en bal. Le tango et la milonga sont devenus des danses très physiques, le partenaire guide sa cavalière uniquement avec le buste et avec le poids du corps. La milonga n’est pas seulement un rythme, c’est aussi le nom donné au lieu où l’on se retrouve pour pratiquer cette danse.

Dans la Pampa argentine on pratique plutôt la malamba qui est une danse folklorique, en opposition au tango qui se réalise à deux. La malamba est dansée par les gauchos qui étaient des cavaliers chargés de garder les troupeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *