Buenos Aires

A Buenos Aires, le temps semble s’être arrêté. La ville attire les visiteurs charmés par sa langueur, son histoire, ses grands espaces et sa culture vibrante.

« Nuestra Señora Santa Maria del Buen Aire » était à l’origine une petite colonie fondée en 1536 par Pedro de Mendoza, en hommage aux vents favorables qui l’avaient conduit jusqu’à la rive ouest du Rio de la Plata, dans une pampa vide de toute civilisation. Ravagée par les Indiens en 1541, la colonie se reforme sous l’impulsion de Juan de Garay. Eloignés de toute cité commerciale importante, les colons survivent grâce à la contrebande et à la chasse au bétail sauvage. Buenos Aires reste longtemps la capitale des gauchos avant de devenir en 1776 celle de la vice-royauté du Rio de la Plata, et le berceau de la révolution des peuples sud-américains contre l’Espagne. En 1810, Buenos Aires acquiert son indépendance.

Buenos Aires cumule aujourd’hui tous les superlatifs. Capitale de l’Argentine, c’est aussi la ville la plus peuplée avec 11 millions d’habitants. Plaque tournante de l’économie, de l’administration, et de la vie politique, cette métropole est la plus animée d’Amérique du Sud. C’est aussi l’une des plus cosmopolites au monde, bien qu’il en émane une sensation de calme apaisant bercée par les rythmes langoureux du tango. De nombreux européens sont venus de tous temps y chercher fortune : l’étranger visitant Buenos Aires a l’impression de s’être arrêté en Europe, dans les années cinquante.

Le caminito La Boca à Buenos Aires

Le caminito La Boca à Buenos Aires

Buenos Aires est chargée d’histoire. Les visiteurs y trouveront entre autres le cabildo (où fut signée la déclaration d’indépendance), la basilique Notre Dame de Pilar (1732), et la manzana de las Luces y San Ignacio (ilot historique construit par les jésuites). Les monuments touristiques majeurs se trouvent dans le centre historique. Le caminito La Boca, magnifique rue piétonne bordée de maisons colorées est le quartier le plus visité de Buenos Aires où les peintres, les sculpteurs et les soirées tango plongent le visiteur dans un tourbillon bohème.

L’agenda culturel de Buenos Aires est digne des plus grandes capitales. Si les concours de tango y tiennent une large place, Buenos Aires détient aussi la plus grande concentration d’opéras (dont le célèbre Teatro Colón) et de théâtres de toute l’Amérique du Sud. La ville compte plus de 140 musées et accueille chaque année le festival international de cinéma indépendant de Buenos Aires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*